Back to Top

Visites à l'atelier du peintre Arié Mandelbaum

Serge Meurant textes Arié Mandelbaum peintures et atelier

Philippe Vindal, Elie Gross, Marc Trivier et Bérengère Gimenez photographies

18,50 € • 14 x 20 cm • 96 pages • isbn 9782359840728 • 2016 • collection L'Estran

 

J’ai rassemblé  les textes que j’avais écrits sur le travail d’Arié Mandelbaum depuis 1977. Ces visites à l’atelier du peintre reconstituent chacune un décor, presque immuable, mais dont l’éclairage à chaque fois varie. Elles restituent une époque, les figures d’un théâtre, les peintures dans leur évolution. Paysages d’après la chute, portraits palimpsestes de la mère du peintre et de ses contemporains, ces textes témoignent des variations infinies  d’un travail dans la durée, de gestes de commencement et d’effacement.

Les photographies de Philippe Vindal, de Marc Trivier, d’Elie Gross et de Bérengère Gimenez en constituent les archives, dans la singularité des regards.

                                                                                          Serge Meurant 

 

Issu d’un long compagnonnage entre le peintre Arié Mandelbaum et l’écrivain Serge Meurant, ce livre fait état des visites de l’un dans l’atelier de l’autre. Ces visites, commencées dans les années ‘70, se poursuivent encore aujourd’hui, et les textes qui chaque fois en sont issus sont tout à la fois un constat à un moment donné, le reflet de cette relation et la perception sensible du travail en mouvement.

 

 

 

La presse en parle !

"Ce livre est remarquable par l’ensemble de ses photos signées Philippe Vindal, Marc Trivier, Bérengère Gimenez, sans oublier celles publiées jadis dans Revue et Corrigée : les photos d’Elie Gross. C’est lui qui fait la couverture, c’était en 1985 rue Rodenbach. (…) Lire les œuvres complètes d’un poète même de son vivant, c’est faisable, mais il en va tout autrement pour un artiste peintre. Est-il possible d’avoir une vue d’ensemble de l’œuvre d’Arié  Mandelbaum ? Non, nous n’avons pas cette chance. Y a-t-il un lieu pour nous offrir cette occasion ? Non. Sous ses airs modestes, le livre de Serge Meurant est primordial : il nous invite à une vue panoramique de l’œuvre du peintre Arié Mandelbaum."
Antonio Moyano, Points Critiques, mars 2017 (article à lire en entier ici)

 

"Serge Meurant s’arrête devant les dessins d’Arié Mandelbaum, qui éclairent, adoucissent les tableaux, et donnent à celui qui les regarde l’impression de pénétrer dans un « lieu de proximité heureuse ». Médite sur les tableaux récents qui lui apparaissent comme « le palimpseste d’une œuvre sans cesse recommencée », autour du noyau d’images originelles : le couple chassé du Paradis, la fin de l’enfance, l’amour charnel célébré dans l’étreinte et la séparation, la Shoah et les camps d’extermination… (...)
Cette approche sensitive, pénétrante, d’une œuvre en mouvement que Serge Meurant accompagne à travers les années (« Seule une relation avec l’œuvre, née de la contemplation de la toile en train de se faire, me convient »), est scandée, complétée par les photographies de l’atelier signées Bérengère Gimenez, Élie Gross, Marc Trivier et Philippe Vindal.
Ainsi nous glissons-nous à notre tour, par la voie du texte et de l’image, dans l’atelier d’Arié Mandelbaum."
Francine Ghysen, Le Carnet et les Instants, mars 2017
(article à lire ici et ici)

 

 

du même auteur

mots-clefs :

Collectif-Coédition
Ecrits sur l'art
Peinture
Photographie
Transmission
Être au monde