Back to Top

Un thé aux nuages

Stéphane Ebner dessin

14 € • 11,5 x 16,5 cm • 28 pages • isbn 9782359840599 • 2015 • collection Accordéons

A la poursuite d’un nuage coloré, nous voyageons dans le paysage. 

L’œil le suit et descend petit à petit pour entrer dans la forêt, rencontrer quelques animaux qui se cachent et se jouent de notre regard, avant de traverser un village qui nous menera tout droit vers…
Car là est tout l’art de Stéphane Ebner, nous faire traverser le miroir pour aller du rêve à la réalité à moins que ce ne soit l’inverse...

En passant d’une page à l’autre, quelques ombres fugaces habitent le paysage qui s’étire et se transforme, nous laissant la place de voyager au gré de nos envie. Le livre-accordéon se déroule comme un grand serpentin et renforce encore par sa forme cette impression d’espace infini.

Stéphane Ebner réinvente sans cesse et avec brio sa pratique d’auteur et de dessinateur. Ici, il explore la profondeur et la douceur du crayon ainsi que l’expressivité des histoires sans paroles.

 

"Une rêverie au crayon de couleurs
et une expérience sensorielle
où le lecteur lâche prise et laisse
ses pensées s’envoler."

 

expo
Découvrez également les originaux de l'accordéon Un thé aux nuages !
Plus d'infos sur la page dédiée.

 

 

Un thé aux nuages fait partie de la sélection 2016-2017 de La Petite Fureur de Lire!

Ce que les jury en disent : Un thé aux nuages de Stéphane Ebner, pour les 3-5 ans :

"Oh ! Voici un petit nuage ! Laissons nos pensées vagabonder et allons voyager avec lui dans un paysage qui se transforme au fil des feuillets. Ce livre accordéon se découvre à la verticale, de haut en bas mais aussi de bas en haut.
De haut en bas…
Ce petit nuage coloré laisse la place à des formes, à une explosion de couleurs qui nous fait naître une forêt. Cette forêt, de plus en plus sombre, se modifie en un chemin, en quelques maisons, en un village et apparaissent plein d’autres éléments à apercevoir. Et puis, des mains, un bol… c’est un personnage qui regarde par la fenêtre tout en rêvassant…
De bas en haut…
Recommençons à inventer une histoire et partons à nouveau pour de multiples découvertes.
De l’imaginaire au réel, du réel à l’imaginaire, Stéphane Ebner a réalisé un livre graphique plein de surprises, laissant la part belle à la créativité. L’absence de texte permet d’imaginer un autre voyage, un autre rêve dans un autre contexte. Tout est possible !"

 

 

Ils en parlent aussi…

 

"Lever le nez en l'air, à la poursuite de ce nuage coloré facétieux qui voyage dans différents paysages. Tourner les pages de la longue frise vers le haut et faire surgir ces tableaux pleins de couleurs vives, dont certains font penser à Kveta Pacovska. Passer d'une forêt où se décèle à un lapin à un village aux maisons dressées, reprendre de la hauteur comme les nuages annoncés et découvrir la finale pleine d'humanité.
Le travail aux crayons de couleurs est superbe. Nous entraînant du concret à l'abstrait, il permet à chaque lecteur de composer ses histoires. (…)
Un the aux nuages est le onzième titre de la délicate collection Accordéons, comportant autant de livres uniques, originaux, qui se déplient, en largeur ou en hauteur, avec ou sans texte. Des livres d'artistes accessibles à tous."
Lucie Cauwe, blog Lucie & C° et Libbylit, janvier 2016 (article en entier ici)

 

"L'auteur nous emmène dans un univers onirique grâce à ses dessins d'une grande douceur, qui nous font passer des nuages à la forêt, à la découverte d'animaux et de personnages. Sans texte, Un thé aux nuages laisse la place à l'interprétation individuelle et à l'histoire personnelle que chacun se construira en parcourant ce livre."
Paola, lectrice sur Babelio, novembre 2016 (critique à lire ici)

 

"Un paysage, calme, tranquille, avec dans le lointain une petite maison qui apparaît. Pour y arriver, un chemin s'offre à nous. Un chemin qui nous emmène au milieu des arbres. Puis… oh surprise, un lapin apparaît ! Irait-il comme nous dans la maison entr'aperçue au loin ? Mais la noirceur arrive, un danger peut-être, au milieu des arbres… le lapin disparaît peu à peu, seules sont visibles ses deux oreilles… (...)
En me relisant, je constate que je n'ai pas aperçu les nuages du titre : pas grave, on peut dire que les nuages représentent la rêverie !
En tout cas, j'ai beaucoup apprécié de livre qui laisse la part belle à l'imagination, et qui est lui-même très poétique. Les dessins sont beaux, nets et en même temps un peu diffus : les jeunes « lecteurs » ne seront donc pas perturbés par un dessin aux contours trop irréels."
Jehanne, lectrice sur Babelio, novembre 2016 (critique à lire ici)

 

"L'auteur semble autoriser le lecteur à imaginer lui même l'histoire et cela est plutôt judicieux. Chaque lecture est donc une nouvelle aventure où l'imaginaire se déploie grâce à l'accordéon de pages colorées."
Raphaëlle, lectrice sur Babelio, novembre 2016 (critique à lire ici)

 

 

du même auteur

mots-clefs :

Littérature jeunesse
Histoire sans texte
Dessin
Nature
Rêve