Back to Top

  

Les gestes de la cuisine
cahier poétique d'Amandine Marembert et Valérie Linder, en librairie le 10 septembre 2021
Comment on fait les bébés ours
le nouvel album d'Anne Herbauts, en librairie !
Exposition d'Anne Leloup du 17 septembre au 10 janvier
Rencontrez Anne Leloup lors de son exposition le 18 septembre à Liège
Poetik Bazar, le 1er marché bilingue de la poésie belge !
à Bruxelles, les 24, 25 et 26 septembre
8e édition du Festival Raccord(s) !
du 21 au 26 septembre à Paris
Rencontre avec Valérie Linder et Amandine Marembert
à l'occasion de la sortie du 3e volet des Gestes de Cuisine, le samedi 25 septembre à Clisson
 
 
 

[Presse] Le Cercle

Ce fin volume bénéficie d’une édition soignée – la beauté, chez Esperluète, se voit et se touche. Et comme toujours, la plume de Thomas Lavachery est impeccable. Tout est ciselé ici et les cinquante pages du récit débordent d’une énergie joyeuse. 

Lire la suite...

[Presse] Les Carpates

"Genèse et épiphanie de l’acte salvateur d’écrire en même temps que discours sur l’extrême fragilité de cette présence. Et si la vie n’était elle-même qu’une transmission d’impostures? Janet Frame se révèle grande et subtile poète, muée en romancière masquée." Dominique Aussenac, Le Matricule des Anges, juin 2021

Lire la suite...

Lire dans les parcs, avant-première

En avant-première de l’opération Lire dans les parcs, le collectif La feuille de chou composé de cinq éditrices jeunesse (Esperluète, Cot cot cot, Versant sud, Kate’Art et A pas de loups) vous propose 5 ateliers au parc du Viaduc le dimanche 20 juin de 11h à 17h.

Lire la suite...

Festival de lectures en Bretagne

Dans le cadre du Festival « Bretagne, j’écris ton nom », douze moments de lecture sont organisés dans des cafés-librairies de Bretagne, du 3 juin au 11 juillet 2021. Le thème de cette 6e édiiton : Vive la vie ! Sept autrices, huit oeuvres sélectionnées pour être lues et faire vivre le matrimoire littéraire en Bretagne.

Lire la suite...

Gregory O'Brien, Un après-midi avec Janet Frame (Auckland, avril 1987)

traduit de l'anglais (NZ) par Pierre Furlan - photographie : Robert Cross

«Un rêve codé.» C’est ainsi que Janet Frame a décrit Les Carpates à Tim Curnow, son agent littéraire, alors qu’elle était sur le point d’achever ce livre en octobre 1987[1]. Sans doute ne voulait-elle pas qu’il entretienne des espérances commerciales trop élevées. Il s’agit en effet d’un roman peu orthodoxe qui demanderait quelques efforts au lectorat dont la célèbre autobiographie en trois volumes de Janet Frame avait suscité l’essor dans les années 1980. Codé et onirique, comme tous les romans de Janet Frame, Les Carpates est aussi pour moi une avenue qui me ramène à ma première rencontre avec Janet.

Lire la suite...