Back to Top

Veronika Mabardi

Veronika Mabardi est née à Leuven, d’un père à demi égyptien et d’une mère flamande. Elle vit aujourd’hui à Bruxelles. Comédienne, elle se dirige peu à peu vers l’écriture, la mise en scène et la création radiophonique. Elle collabore avec différent.e.s artistes et collectifs sur des projets en dialogue avec les arts plastiques, la photo, la danse, la performance et la musique. Elle anime et co-anime régulièrement des ateliers d’écriture.

Elle écrit ou co-écrit pour le théâtre. Sa pièce Loin de Linden (Lansman, 2014), a reçu le Prix Triennal de la Littérature dramatique de la Fédération Wallonie Bruxelles et le Prix Georges Vaxelaire de l’Académie des Lettres de Belgique.

En 2011, le récit Pour ne plus jamais perdre entame sa collaboration avec les éditions Esperluète et avec l’artiste Alexandra Duprez. Le livre reçoit le prix Jean Follain de la Ville de Saint-Lô.

En 2013, Veronika Mabardi signe les textes qui accompagnent le catalogue de cette artiste, Les choses m’arrivent hors du temps. La collaboration avec Alexandra Duprez se prolonge ensuite avec, en 2014, le roman Les Cerfs, Prix Triennal de Littérature de la Ville de Tournai.

En 2019, elle signe Peau de louve, un récit-conte d’ombre et de lumière, de place  à trouver en tant que femme, d’épreuve et de transformation. Le texte est joué régulièrement depuis 2019.

Elle continue d’explorer les thèmes chers à son écriture : la perte des mots et la parole qui guérit, le retour à la nature comme un passage après l’enfance, l’importance de se fier à son instinct. 

En 2022, elle publie Sauvage est celui qui se sauve, à propos de son frère adoptif de Corée Shin Do, et de son incroyable existence.